Carillon de l'hôtel de ville de Bailleul

Participez à la restauration du tambour à ritournelles, élément exceptionnel du patrimoine bailleulois.

Carillon-restauration-affiche.jpg

Le projet

 

Depuis le haut du beffroi, le carillon rythme la vie des habitants et séduit de nombreux visiteurs. Classé Monument historique depuis 1992, ce carillon inauguré en 1932 est doté non seulement d’un clavier manuel animé par le carillonneur, mais aussi d’un tambour à ritournelles. Ce cylindre est l’un des rares dans les Hauts-de-France à fonctionner encore dans son état originel.

Telle une énorme boîte à musique, il égrène les notes de quatre mélodies flamandes tous les quarts d’heure. Cependant, victime de l’usure du temps, le tambour et les câbles qui le relient aux cloches nécessitent des travaux de restauration. La Ville de Bailleul a donc pris la décision d’entreprendre ce chantier avec le soutien de la Fondation du Patrimoine et de la Direction régionale des affaires culturelles.

Le lieu et son histoire 

 

C’est le beffroi qui héberge cet instrument d’exception. Symbole majestueux de la ville de Bailleul et monument historique, il compte parmi les 56 beffrois de Belgique et de France, inscrits sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Sa girouette culminant à 62 mètres de hauteur représente la sirène Mélusine, qui selon la légende, protège la ville. Le beffroi et son carillon sont inaugurés en 1932.

C’est pourtant en 1412 que naît le premier carillon à Bailleul. La ville en connaîtra un certain nombre entre 1436 et 1681 en raison de nombreux incendies. Le carillon sera toutefois à chaque fois remplacé. Il est en effet, avec le beffroi, le symbole de la liberté et de l’autonomie de la cité.

carillon-Bailleul-petites cloches IMG_4410 ©Paschal-Art campanaire.jpg
Carillon-Bailleul-Tambour2©ville-de-Bailleul.jpg
Carillon-Bailleul-Clavier1©ville-de-Bailleul_edited.jpg

La mobilisation

 

C’est en 1985 qu’un véritable travail de promotion du carillon est effectué, avec notamment l’achat d’un carillon d’étude permettant de faire connaître cet instrument rare auprès des jeunes générations et de l’étudier. Le travail de bénévoles passionnés permettra également de sauvegarder le carillon et d’entretenir l’attachement des Bailleulois à cet élément du patrimoine qui rythme le temps.

La ville de Bailleul fait à nouveau appel aujourd’hui à vous pour réunir au moins 10 000 € sur une restauration globale de 48 000 €.

En participant à cette campagne de financement, vous aidez à :

  • préserver un instrument emblématique du Nord ;

  • restaurer l’un des fleurons du patrimoine de Bailleul ;

  • valoriser le savoir-faire des artisans campanaires.